Le blog de Damien Anglada

Le blog de Damien Anglada
11 Mar 2013
02:14

The Balvenie chante la Marseillaise

A Marseille, c’est l’histoire d’une passion familiale centenaire ; les Caves Damiani arrosent les tables marseillaises depuis 1904. Quand Vincent Damiani prend la succession de ses parents, le whisky est déjà un best-seller au magasin. Une fois par mois, il réunit son club d’amateurs de whisky pour des dégustations originales. A mon tour donc d’entrer en scène et de proposer à la cinquantaine de membres un voyage dans le Speyside, à la découverte du plus artisanal des Single Malt Ecossais.

Attentifs, pour la plupart déjà initiés, ce fut toujours intéressant pour les personnes présentes de débuter cette soirée avec un petit cours dans les grandes lignes sur la fabrication du whisky. Les différents savoir-faire chez The Balvenie ont bien entendu eus, eux aussi, leur mot à dire avant d’arriver à la dégustation. Un line-up digne de la réputation de cette cave : Signature 12 ans, Cuban Selection 14 ans, Single Barrel 15 ans, Portwood 21 ans et sherry sur le gâteau ; le Tun 1401 Batch 5.

Convivialité, partage et plaisir, le soleil s’était couché depuis déjà quelques heures à Marseille, on n’a pas vu le temps passé, « on reviendra » !

Le lendemain j’avais rendez-vous avec Frederic Scotto, président du CMAC, le Club Méditerranéen des amateurs de Cigares. L’idée étant de réunir les membres autour d’une bonne table et de partager un bon repas arrosé de The Balvenie.

Le premier cigare en dégustation, un petit torpedo, fut parfait en apéritif accompagné du The Balvenie Doublewood 12 ans. Simplicité et rondeur, tout ce qu’il faut pour débuter une bonne soirée. En entrée, au choix, les noix de Saint-Jacques ou le saumon se sont mariés divinement bien avec le caractère vanillé et épicé du Single Barrel 15 ans. Le Balvenie Peated Cask 17 ans a, quant à lui, pris la relève sur du canard ou de l’agneau. Enfin, les convives ont pu apprécier les fromages et le dessert avec l’excellent et nombreuses fois primés Portwood 21 ans.

En conclusion, beaucoup de finesse et d’élégance dans ce monde de brut (de fût) pour clore cette soirée et accessoirement mon week end à Marseille.

Autres actualités

Icône de Journal
The Balvenie (re)TOUR

L'année dernière fut riche en rencontres et découvertes! Fort de son succès, le Balvenie Tour n'a finalement pas dit son dernier mot et vous invite une année de plus à découvrir de nouveaux artisans Français qui font la fierté de notre beau pays.

Icône de Journal
Retrouvez les photos du Balvenie Tour

Je vous invite à entrer dans l'univers de ces différents artisans qui nous ouvrent leur porte le temps d'une soirée mémorable placée sous le signe de l'artisanat!

Icône de Journal
The Balvenie Tour : 3ème édition!

L'année dernière le Balvenie Tour vous a fait voyager à travers toute la France à la rencontre d'artisans d'exceptions. Il est temps de remonter en selle et de partir à nouveau sur les traces de ces hommes et femmes qui font la fierté du patrimoine français.

Icône de Journal
Un maître de chais dans la ville

Il y a deux ans presque jour pour jour, notre maître de chais David Stewart nous rendait visite à Paris pour inaugurer le lancement du Balvenie 50 ans. Nous l’avons à nouveau accueilli cette année avec au programme : lancement de deux nouveaux 50 ans et master class avec le Rare & Collectors whisky club. Et il n’est pas venu les mains vides ! Retour sur ces deux soirées d’anthologie.

Icône de Journal
Et la lumière "fût"

La distillerie The Balvenie est l’une des seules aujourd’hui à posséder sa propre tonnellerie et ses propres artisans tonneliers qui entretiennent et réparent chaque jour des centaines de fûts. Ces derniers jouent un rôle crucial car ils confèrent au whisky, parfums, arômes et complexité. Petit tour d’horizon de ce qui est et de ce qui « fût » chez The Balvenie.

Anciennes actualités »